L’HISTOIRE DE Dalia OBAME.

*Quelque part dans Londres*

Cette ville est juste magnifique, ce n’est pas la première fois que j’y viens et comme à chaque fois j’y trouve mon compte; surtout que c’est tout frais payer par mon biz du moment
[Sonnerie du téléphone]

Moi : ah en parlant du loup

Moi (décrochant) : allo

Elvis (mécontent) : dalia je peux savoir à quoi tu joues? J’ai essayé de te joindre toute la soirée et là tu me réponds comme si de rien n’était, tu me prends pour un con?

Moi (l’air de rien) : je t’ai dis que j’étais pas d’humeur pour tes stupides crises de jalousie, ça tu le fais avec ta femme, si je voulais vraiment coucher avec quelqu’un d’autre je te l’aurai dis cash, se sont mes fesses et je les donne à qui je veux, donc tu arrêtes

Lui (touché dans son orgueil): tes fesses me coutent assez chères pour que tu me parles sur un autre ton

Moi : écoutes tu m’emmerdes d’ailleurs tu sais quoi considère que nous deux c’est fini. Tu m’as trouvé dans la rue quand on s’est connu? Je mangeais dans les poubelles peut être? Tchrrr, va engueuler tes enfants, l’enfant Obame, tu lui fou la paix (raccrochant).

Non mais on est où là! c’est avec moi que Maganga veut faire les crises de jalousie alors qu’il a une femme qu’il a épousé chez lui pour ça tchrr, il croit trop que je dépend de lui et que s’il me quitte aujourd’hui là je serai dans la rue comme c’est là où il m’a trouvé, imbécile heureux. Je vais lui montrer qu’avec ou sans lui je vis, et très bien même, avec tout l’argent que j’ai mis à côté depuis les 2 dernières années qu’on se fréquente.

Je suis loin d’être bête, oui je sors avec des hommes mariés, mais seulement avec ceux qui ont la capacité de s’occuper de moi à hauteur de mes besoins, je sais que ce n’est pas bien mais si quelqu’un n’a lui même pas pitié de sa femme pour lui rester fidèle ce n’est pas à moi de lui faire des leçons, je profite de ma vie, et je prends au maximum en m’assurant de bien épargner.

avec cet argent je me construis une vie mais je m’occupe aussi de ma famille, on est pas très aisé et on se soutient tous pour avancer comme on peut, je ne cherche pas à me justifier, comme je l’ai dis se sont mes fesses et ce que j’en fais ne regarde personne sauf que je ne me vois pas dire à ma mère que l’argent que je lui donne vient des hommes mariés avec qui je sors, elle me tuerait (lol) ; non je veux pas et peux pas la décevoir.

Normalement je vis en France dans le cadre de mes études, je suis boursière (cadeau d’un ancien biz) et maman croit que la bourse couvre tout, école, maison, transport, nourriture, tout quoi du coup je lui ai dis que j’ai trouvé un petit boulot qui me permet d’envoyer quelques sous chaque fin de mois pour qu’elle s’occupe de mes petits-frères (3).

Pour l’instant, ça me convient comme style de vie, mais sinon je travaille réellement, je suis une fille débrouillarde, en même temps on a pas tellement le choix quand papa décède et laisse une femme et 4enfants, il était militaire du coup on recevait une pension chaque fin de mois, à l’époque ils étaient plutôt réglo pour ça, mais entre la nourriture, l’école, le taxi et les imprévus c’était pas du tout facile du coup j’ai du me trouver un travail pour soutenir maman, j’étais caissière de 18h jusqu’à la fermeture dans un magasin de la place. Au début je gagnais mon salaire tranquillement, je faisais mon travail et je rentrais chez moi puis, mon patron a commencé avec une gentillesse qui en disait long sur ses intentions, j’y accordais pas d’attention mais lorsque la fin du mois tu trouves un petit plus dans l’enveloppe de ton salaire ça te fait chaud aux yeux, du coup je suis rentré dans son jeu et c’est ainsi que j’ai eu ma première relation avec un homme marié à 17ans, pas très jolie comme première expérience mais ça m’a plutôt forgé.

Bref vous allez apprendre un peu plus sur moi au fil du temps, pour l’instant tout ce que vous devez savoir c’est que moi c’est Dalia Obame, 23ans, célibataire et sans enfants, je suis entrain de finaliser mon master 2 à l’université de Strasbourg, je vis et travaille à Strasbourg, je m’y plais bien mais je ne compte pas y vieillir, je compte bien rentrer chez moi une fois mes études complètement closes.

Mais pour l’heure il faut que j’aille faire mes valises et changer ma date de retour pour la maison car ce cancre de Maganga là m’a fait passer l’envie de rester ici.

J’ai tranquillement fait mes valises une fois de retour à l’hôtel et à 21heures j’étais assise dans l’avion de retour pour Strasbourg, cet idiot n’a qu’à continuer de penser que sans lui ma vie n’est rien, je vais lui montrer que l’enfant Obame n’a pas été élevée dans une poubelle tchuips.

****Strasbourg*Esplanade****

Moi (me jetant sur le lit) : enfin chez moi

Maintenant que je suis rentrée qu’est ce que je vais bien pouvoir faire, je dois reprendre le boulot dans 1semaine seulement du coup c’est une semaine à glander pfff; j’aurai du aller au Gabon, je sais pas trop pourquoi depuis que je suis venue ici pour mes études je suis jamais rentrée, peut être la peur d’affronter le regard de maman ou juste un manque de désir.

Ma famille me manque certes mais c’est juste quelques années, et puis je m’assure qu’ils ne manquent de rien, au moindre grave problème maman me le dira et je rentrerai sans hésitation, pour l’instant je visite un peu le monde ou du moins les endroits où le vent me porte.

Ça m’est arrivé de penser à ce que se serait d’avoir une vie de couple comme tous les jeunes de mon âge mais cette pensée est passée aussi vite qu’elle est arrivée, les jeunes de mon âge sont plutôt cons et je suis pas du genre à jurer amour et fidélité, peut être parce que j’ai jamais connu l’amour mais pour le peu que j’en vois bof je peux encore très bien m’en passer.

Et pour ceux qui sont dans l’histoire de l’âge passe, le temps avance bah c’est le cas pour tout le monde, et comme c’est ma vie bah je la gère à ma façon et c’est pourquoi je décide de dormir, je suis juste trop épuisée.

Moi (m’étirant) : bonjour moi même

Bon un petit tour sur les réseaux sociaux pour mettre à jour ma position et un tour sur le groupe whatsapp avec mes copines

Moi @ les copines : où sont les folles de ce groupe?

Amber@ les copines : iih la croqueuse de diamant tu es déjà de retour?

Ophélie@ les copines : aww ma tchiza préférée

Moi@ les copines : mdrr foutez moi le camp

Kathérina @ les copines : bon raconte, pourquoi tu rentres si tôt?

Ophélie @ les copines: ayoo le kgs, raconte vite bb

Moi @ les copines : ce vieux fou de Maganga là m’a confondu à sa femme, il est venu me taper une crise de jalousie pour les conneries, je l’ai envoyé balader, j’ai fais mes bagages et je me suis rendue à l’aéroport

Amber @ les copines : kiakiakia il a oublié à qui il parlait

Moi @ les copines : je te dis oh

Kathérina @ les copines : mais toi aussi laisse déjà les pauvres hommes, cherche un peu pour toi aussi

Moi @ les copines : hummmm

Kathérina @ les copines : mais oui askel gout pour l’argent que tu as comme ça

Ophélie @ les copines : elle ne veut pas vivre dans la pauvreté comme nous autre là

Amber @ les copines : elle a dit que se sont ses fesses non, le jour où une femme va lui couper ça elle va arrêter

Moi @ les copines : ptdrr voilà pourquoi je vous aime, j’aime trop votre franc parlé, j’ai déjà laissé, je suis célibataire donc on sort ce soir

Amber @ les copines : les amis de Christopher organisent une soirée ce soir

Kathérina @ les copines : donc toi tu veux sortir avec ton pain au beurre

Ophélie et moi @ les copines : le ndolo massama

Amber @ les copines : mdrr bougez, on se retrouve ce soir au Bistronome

Moi @ les copines : ce soir c’est quelle heure?

Amber @ les copines : 21h, bon bisou je dois taffer

Ophélie @ les copines: bisous les chéwies

Moi @ les copines : à tout à l’heure les pétasses

Bon après cette bonne séance de mise à jour avec ces pétasses il est temps pour moi de passer à la douche.

En sortant de ma douche j’ai pu remarquer 5 appels manqués de ce rigolo d’elvis là, celui là n’a vraiment plus d’estime pour lui même.

moi : je vais un peu entendre ce qu’il a à me dire

J’ai lancé l’appel

Elvis (décrochant) : Bonjour dalia (la voix mielleuse)

Moi (rire dans mon cœur): bonjour elvis, j’ai vu des appels manqués de ton numéro, il y’a un problème?

Lui : non pas le moins du monde, je viens juste aux nouvelles comme tu es rentrée apparemment

Moi: bah écoute tout va bien merci, c’est tout?

Lui: heu non, je voulais aussi m’excuser de m’être emporté et t’avoir mal parlé

Moi : ah non tkt c’est déjà oublié

Lui: merci mon amour

Moi : ton amour? Ah il y’a erreur sur la personne

Lui: stp bb ne dis pas ça

Moi: écoute elvis je t’ai déjà tout dit moi, c’est fini papa et je ne compte pas revenir sur ma décision donc fais toi une idée [clic]

J’ai raccrochée et supprimée son numéro, j’ai déjà dis c’est fini donc c’est fini, qu’il passe à autre chose, c’est un grand.

bon, bon,bon, qu’est ce que je vais bien pouvoir faire de ma journée.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici